Ahamay Pecker
Bonjour ! Je m'appelle Ahamay Pecker et voici mon forum. Vous êtes priez de vous connecter (ou vous inscrire, c'est facile, rapide et gratuit !) afin d'y avoir accès ! Merci de votre comp

Ahamay Pecker

Vous trouverez des poèmes, extraits de romans et autres textes qui ne demandent que critiques et avis pour s'améliorer ! Je vous souhaite bonne lecture !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le forum subit actuellement quelques changement, soyez indulgent !
"Je me souviendrai toujours de cette injustice...", "Un voyage hors du commun" et "Le sens de la vie" sont des nouvelles disponibles intégralement et exclusivement pour les membres. Quelques premiers jets du roman "L'histoire d'une vie" sont disponibles également, ainsi que de nombreux poèmes et textes. Des jeux sont également disponibles, ainsi que quelques autres extras. "Quatre plus trois font huit" est une pièce de théâtre en cours d'écriture.
Merci à romain.bocourt de s'être inscrit(e) sur le forum ! N"hésitez pas ! Le forum à aujourd'hui 2534 jours et comporte 323 messages, tout ça c'est pour et grâce à vous ! Pour tout renseignement, contactez-moi par MP ! Ahamay Pecker
Sondage
Babelio
Mon profil sur Babelio.com
Sujets les plus vus
vague idée de religion
Espèce de carotte mal rappé !
Les liens d'Ahamay
Destin malsain, triste fin.
Règlement supplémentaire
Pas de temps pour respirer.
Faites votre pub !!!
Chapitre 1 : La petite nouvelle
Chapitre 2 : Premiers pas
petit bout d'idée noir
A la vie, a la mort
Ven 17 Aoû - 10:34 par Ahamay
A la vie, a la mort, je ne sais que pensais,
Je ne sais pas quoi faire dans ses rues délabrées.


Commentaires: 0
Bourreau de vie
Lun 30 Juil - 14:51 par Ahamay
Un jour je déciderais d'être quelqu'un. Et ce jour, je verrai le monde d'un oeil nouveau.
Demain …

Commentaires: 0
Tromperies
Lun 30 Juil - 14:43 par Ahamay
Quand on a un amour et que le temps passe
Les promenades de velours prennent toute la place
Mais …

Commentaires: 0
Révélations
Sam 14 Avr - 9:55 par Ahamay
J'aimerai que tu comprennes que
En moi sommeil une bienveillance
Sur moi ne courent que les …

Commentaires: 0
Etat Présent
Lun 26 Mar - 19:43 par Ahamay
Tout se casse, tout se défait
Et dans nos livres ne reste que les faits.
Ce monde devient ivre au …

Commentaires: 0

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : La petite nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahamay
Admin
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 10/12/2010
Humeur : Bosseuse
Commentaires : Pour tout renseignement, contactez moi par MP !

MessageSujet: Chapitre 1 : La petite nouvelle   Sam 18 Déc - 10:47

Quelque part, dans des rues sombres en pleine nuit, une jeune fille en larme errait. Grelotant dans la nuit glaciale de novembre, un petit groupe de personne l'aperçurent et s'approchèrent d'elle doucement pour ne pas l'effrayer. Se rappelant leur nombre impressionnant l'un d'eux demanda à la majorité de partir, au petit nombre restant de demeurer en arrière et à l'un d'eux de téléphoner. Tout en s'approchant, il se présenta : << Salut ! Je m'appelle Bill, susurra-t-il d'une voix douce et amicale, je ne te veux pas de mal, continua-t-il voyant qu'elle reculait, je pense pouvoir t'aider, je connais un endroit où tu pourras dormir en sécurité, manger et boire, et tout ça bien au chaud. Dis-moi, comment t'appelles-tu ? >>. Elle ne répondit pas mais cessa de reculer, intéressé par ce qu'elle venait d'entendre. Lui, qui continuait de s'avancer, fini à quelques pas d'elle et s'arrêta, il retira son manteau en fausse fourrure noir et le lui tendis. Bien que toujours méfiante, elle ne pu résister bien longtemps à cette chaleur que lui tendait le jeune Bill. Ce n'est que lorsqu'il la serra contre lui qu'elle se rendit compte qu'il était torse-nu, collé contre son corps musclé et les mains posé sur sa ceinture abdominale bien développée mais malheureusement elle ne pu voir son visage dans la nuit.

Tout en la rassurant, il l'entraina vers le petit groupe. Lorsqu'ils arrivèrent, elle se cacha dans les bras de Bill, l'un d'entre eux venait tout juste de raccrocher et signala à Bill que c'était << OK >>. La jeune fille posa un regard interrogateur sur le jeune garçon mais fut étonné de sa beauté. Il avait un visage d'ange à la peau si lisse qu'à vue d'œil elle semblait plus douce que la soie, il avait de grands yeux vert et des cheveux blonds qui lui arrivé derrière les genoux alors que celui-ci avait une queue de cheval. Voyant qu'ils étaient éclairés, elle tourna son regard sur Bill qui lui aussi la regardait, mais les lumières s'éteignirent au moment où leurs regards se croisèrent, elle ne vit que de magnifiques yeux d'un marron chocolat maquillé de noir.

Le retour à l'état nocturne les fit redescendre sur terre et le petit groupe guida leur petite protégé dans les ruelles sombres. Au bout d'un quart d'heure de marche, Bill senti la fatigue de la jeune fille, la pris dans ses bras pour la porter encore une demi-heure, puis ils arrivèrent enfin à la voiture dans laquelle ils ne montèrent pas tous, uniquement Bill, la jeune fille endormie et le jeune garçon aux cheveux long, les autres firent demi-tour après leur départ. Dans la voiture, la jeune fille était installé, la tête sur les genoux de Bill et les jambes sur l'autre jeune garçon et dormait paisiblement.

Ils arrivèrent, après deux heures de route, devant un grand château, en pleines campagne. Bill porta sa protégé dans une chambre alors que son ami avait disparu dans le labyrinthe de couloir dont était constituée la forteresse. Après l'avoir couverte, il sortit de la chambre en prenant soin de fermer à clef.

Lorsqu'elle se réveilla, elle se trouvait dans le noir, elle resta figé plusieurs minutes à l'écoute de tous les petits bruits puis sentant sa respiration accéléré, elle se décida à s'assoir sur le lit mais dès qu'elle posa le pied à terre une alarme se mit à hurler et les lumières multicolores clignotèrent dans la petite pièce rouge et violet dans laquelle elle se trouvait, pendant plusieurs minutes elle courut d'un coin à l'autre en se bouchant les oreilles et en hurlant sous la pression des nerfs, elle aurait voulu défoncé la porte, arraché le papier-pain et cassé tous les meubles mais ni porte, ni papier-pain seul le lit de parpaing meublait cette pièce. Puis l'alarme s'arrêta net et les lumières devinrent plus calmes. Accroupie dans un coin, son cœur bâtait si fort que chaque battement raisonnaient dans la pièce. Un cliquetis la fit sursauté et une porte apparut sur les murs vierges, le jeune homme qui apparût, la regarda avec ses yeux chocolat tendre et un sourire un peu moqueur, il prit son air le plus ironique et lui lança : << Ne me dis pas que je te fais peur ! >>. Un sourire de soulagement envahi son visage, elle reconnu au son de sa voix son sauveur de la veille. Il était simple, seule sa coiffure le démarqué des autres, un visage un peu abimé des petites lèvres claires et toujours torse-nu, il n'avait sur lui qu'un baggy noir simple. Elle se releva et sauta dans ses bras plein de confiance et de soulagement.

Il l'amena dans les couloirs tout en lui expliquant les raisons de son isolement, de la porte cachée, de l'alarme jusqu'à leur arrivés devant une porte verte où ils entrèrent, c'était une salle d'attente, il l'assit sur un banc vert pâle et alla parler à la secrétaire, puis il lui donna une étiquette avec le numéro 168725 dessus et lui dit d'attendre l'appel de ce numéro patiemment et parti en lui faisant un grand sourire. Après une demi-heure d'attente, son numéro fut appelé, sans un mot elle s'avança vers la secrétaire qui l'amena dans l'arrière pièce dans laquelle était un homme d'une trentaine d'année assit derrière un grand bureau rempli de dossiers épais et de toutes les couleurs. A la vue de son arrivé il se leva, la salua poliment et l'invita à s'assoir. Il n'essaya pas de lui parlé, il lui donna une pile de documents et un stylo bleu, elle commença à remplir la cinquantaine de feuille recto-verso de papier d'administration pendant que l'homme commença à s'expliquer : << Je m'appelle Alfred mais tout le monde m'appelle All, je suis le psychologue. Si tu rempli tous ces documents tu feras partie de notre communauté. Mais avant de devenir un membre à part entière tu devras vivre sous la responsabilité d'un maître qui te nourrira, te logera, remplira ton emplois du temps et tu passeras ton temps avec cette personne pour pouvoir suivre son exemple, le peu de temps que tu ne passeras pas avec elle sera pour étudier avec ton << donneur de leçon primaire >> ou à la bibliothèque à faire tes devoirs, étudier ou lire. Si tu acceptes tu deviendras donc apprentie comme je viens de t'expliquer et si tu le désires tu pourras garder contacte avec ta famille ou tes amis à condition de ne révéler aucune information sur cette communauté. Le désires-tu ?
- Non, répondit-elle d'un ton grave et sans même relevé la tête de ses papiers.
- Bien, sa facilite les choses, poursuivit-il, mais je tiens à ce que tu saches que tu ne pourras plus changer d'avis, alors je te conseille de réfléchir avant de te décider >>. A ce moment le téléphone sonna, il ne répondit pas mais au moment où il voulut poursuivre sa secrétaire entra dans son bureau et lui demanda de parler en privé et il parti, la laissant seule dans le bureau, dans ses papiers. Lorsqu'elle eut fini, elle prit le temps de regardait la pièce dans laquelle elle se trouvait, tous les murs étaient blancs décoré d'un unique tableau représentant la mer, le soleil, la plage...

Il lui fallu une demi-heure avant de se rendre compte qu'All était revenu et avait terminé de lire les documents qu'elle avait récemment remplis. Il la regarda s'assoir puis après quelques secondes lui annonça qu'il avait eut un problème et qu'elle avait failli se retrouver sans maître mais que finalement, il s'était décidé la remettre entre les mains d'un maître spécial. Après cette discution, il l'incita a retourné dans la salle d'attente où se trouver Bill assit sur un banc. A la vue de son arrivé il se leva, lui demanda des nouvelles tout en l'emmenant vers les étages inférieurs de la forteresse vers la porte plus noir que les autres, l'incita à entré et referma la porte juste derrière elle.

Ahamay Pecker

La suite au chapitre suivant !!! Mais avant des remarques ?


Dernière édition par Ahamay le Dim 19 Juin - 12:14, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahamaypecker.skyrock.com/
Stephane et kamel

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 22/05/2011
Humeur : exciter à tout péter

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La petite nouvelle   Dim 22 Mai - 22:14

C'est ça le livre dont tu me parlé ! je sais pas pourquoi mais je sent que ça va partir en couille grave !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/profile.php?id=100003003877976
Leonard

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/07/2011
Humeur : Poétique

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La petite nouvelle   Lun 25 Juil - 19:17

C'est super intéressant !

Mis à part quelques fautes d'orthographe, et quelques maladresses, je trouve ça très bien.
Une bonne idée de départ, des persos que je trouve pour l'instant attachants, et un premier chapitre qui donne envie de continuer à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La petite nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1 : La petite nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ahamay Pecker :: Mes écrits :: L'histoire d'une vie-
Sauter vers: